« Les tournois de l’équipe de france espoir sont très intéressants pour les joueurs parce qu’ils permettent d’être vus par les recruteurs de grands clubs européens. » Aichem Achbar

Briller en équipe de France espoir, voilà un objectif pour tout jeune talent venu de l’Hexagone. De nombreux tournois sont d’ailleurs organisés afin de mettre en valeur les jeunes talents internationaux, et ces épreuves sont généralement l’occasion pour les agents de joueur comme Aichem Achbar de repérer les dernières perles rares ou de les promouvoir auprès des recruteurs venus des quatre coins du globe.

Euro U17, Tournoi de Toulon, de Montaigu, ou encore du Val de Marne… Toutes ces compétitions offrent une exposition en or en l’équipe de France espoir, qu’elle soit U16, U17, ou U20. Jeune agent de joueur, qui compte dans son  porte-feuilles quelques talents tricolores en herbe, Aichem Achbar est un habitué de ces tournois.

Alors, comment couvre-t-il ces épreuves ? Pourquoi cela lui permet de bonifier son travail ? Quel regarde porte-t-il sur ces jeunes de plus en plus précoces à haut niveau? Pour agentfootball.fr, Aichem Achbar se livre.

Depuis combien de temps êtes-vous agent ?

Aichem Achbar supervise régulièrement les matches d'équipe de France jeunes.

L’agent de joueur Aichem Achbar supervise régulièrement les matches d’équipe de France espoir.

« J’ai ma licence d’agent sportif FFF depuis 3 ans, après avoir notamment étudié à l’EAJF. J’ai créé Optimum Football Agency. Un cabinet qui gère la carrière (négociation de contrat, recherche de sponsors, gestion d’image…) de joueurs professionnels et quelques joueurs en devenir. Je me suis entouré d’avocat, préparateur physique et mental, gestionnaire de patrimoines, conseiller en communication, nutritionniste… ».

Comment faîtes-vous pour repérer les jeunes talents ? Les compétitions internationales de jeunes sont-elles un facteur important pour vous ?

« Afin de repérer les jeunes talents, je regarde 5-6 matches par week-end. Ça va des U17 à la Ligue 1 en passant par des clubs pros et amateurs. Je suis également les rencontres internationales de jeunes lorsqu’il y a des joueurs avec lesquels je travaille ou avec lesquels je suis en contact ».

«J’ai déjà un excellent réseau auprès des recruteurs de clubs. Les voir souvent me permet de garder une proximité afin de faciliter les échanges.»

Quels tournois avez-vous couvert depuis que vous exercez et qu’est-ce que cela vous a apporté ?

« Je couvre régulièrement le tournoi de Toulon, Montaigu, Val de Marne, Ploufragan, Euro u17… Là où sont déjà sélectionnés les joueurs les plus prometteurs. Ces tournois permettent d’identifier les meilleurs joueurs d’une génération ».

Plus que les matches de clubs en jeunes, ces tournois internationaux sont-ils le plus déterminant pour vous ?

« Ces tournois sont très intéressants pour les joueurs parce qu’ils permettent d’être vus par les recruteurs de grands clubs européens. Ça me permet de peaufiner un plan de carrière suivant les qualités et le potentiel des joueurs. Même si le développement d’un joueur peut être très aléatoire. Il n’y a pas de science exacte dans le football ».

Au-delà des joueurs, est-ce que ces compétitions vous permettent aussi de «réseauter » et de trouver des contacts avec d’autres agents de joueur, des membres de clubs, des journalistes, etc ?

Couvrant les matches d'équipe de France jeunes, Aichem Achbar regarde aussi à l'étranger.

Couvrant les matches d’équipe de France jeunes, Aichem Achbar regarde aussi à l’étranger.

« J’ai déjà un excellent réseau auprès des recruteurs de clubs. Les voir souvent me permet de garder une proximité afin de faciliter les échanges, mettre à jour ma base de données et rester informé des besoins en recrutement.  ».

On voit de plus en plus de jeunes internationaux arriver en L1 et décrocher même à vitesse grand V des sélections en équipe de France A. Pensez-vous que cette tendance va s’imposer comme la norme à l’avenir ?

« Comme notre société actuelle, le football a évolué. Aujourd’hui, tout va plus vite dans le bon comme dans le mauvais sens. On a bien plus tendance à faire confiance aux joueurs pour leur potentiel et bien moins pour leur niveau actuel et leur expérience. Je ne pense pas que ça devienne la norme. Cette arrivée de jeunes en équipe de France A peut s’expliquer par des postes où la concurrence y est vieillissante ou ne donne pas pleine satisfaction. Certains joueurs arrivent sur le déclin de leur carrière cela donne donc l’opportunité à de jeunes joueurs d’être essayés ».

Agentfootball.fr remercie chaleureusement Aichem Achbar de nous avoir éclairé sur le travail à mener en tant qu’agent lors des tournois d’équipes de jeunes.

À lire également : « Süper Lig, ce nouveau championnat qui fait rêver les footballeurs ».

À lire également : « L’agent de joueur brésilien Jolden Vergette à la conquête de la France ».

Vous souhaitez réagir à cet article ?
D
onnez-nous votre avis en laissant un commentaire ci-dessous.