«Comme souvent dans le métier d’agent, la Coupe du monde de football est l’occasion de faire parler son flair. Cependant, il ne faut pas s’en remettre uniquement à la chance ou à l’intuition. Bien au contraire ! » 

Alors que la phase de qualification pour la Coupe du monde de football 2018 en Russie touche à son terme, revenons sur cet événement majeur du calendrier sportif. Et notamment sur l’impact de la compétition internationale sur la valeur des joueurs qui y participent et la suite de leur carrière. il est de la toute première importance pour les agents de suivre la Coupe du monde de football et de l’avoir préparée en amont.

 

La Coupe du monde de football a permis à James Rodriguez de voir sa valeur marchande exploser, au point d'être recruté par la Real Madrid

La Coupe du monde de football 2014 a permis à James Rodriguez de voir sa valeur marchande exploser, au point d’être recruté par la Real Madrid

1 – La Coupe du monde de football comme accélérateur de carrière

Une compétition internationale marque la carrière d’une joueur de football professionnel. Quel que soit son niveau, une telle compétition peut représenter une occasion unique à saisir. Un joueur inconnu du grand public peut faire carrière sur quelques apparitions réussies au mondial. Les agents en recherche de joueur(s) à fort potentiel d’évolution doivent donc regarder l’ensemble des matchs, y compris ceux opposants des « petites » équipes. C’est là que se révèlent parfois des talents insoupçonnés. Le cas est courant lorsqu’il s’agit de joueurs n’évoluant pas dans de grands championnats européens, loin des lumières hebdomadaires des caméras. Son explosion lors du mondial permet alors à l’ensemble des recruteurs et des agents du monde entier de s’intéresser à lui. Mais les meilleurs agents, outre énorme surprise, auront déjà préparé le terrain en identifiant les joueurs à suivre pendant la Coupe du monde de football.

«Un joueur inconnu du grand public peut faire carrière sur quelques apparitions réussies au mondial »

2 – Quels profils de joueurs privilégier ?

Les joueurs sud-américains représentent  un marché d’une profondeur impressionnante. Des joueurs évoluant dans les championnats mexicains, argentins ou brésiliens représentent des atouts qui font le bonheur des grands clubs européens depuis des décennies. Leur état d’esprit a souvent été forgé par un parcours de vie difficile, avec le football comme unique voie de succès. Techniquement au-dessus de la moyenne, le joueur sud-américain type sait faire les efforts défensifs nécessaires et faire preuve de la fameuse « grinta ». De plus, il connaît la pression des grands stades et des rendez-vous bouillants.

Les joueurs venant d’Océanie sont quant à eux très souvent recrutés par des clubs anglo-saxons. Leurs qualités footbalistiques entrent en parfaite résonance avec les besoins des clubs d’outre-Manche. Forts physiquement, disposant d’un solide jeu de tête, le kick and rush ne leur est pas étranger. On peut citer un joueur comme Tim Cahill, ou encore son compatriote australien Mark Viduka qui firent les beaux jours de la Premier League en son temps. Certains clubs anglais se sont même fait une spécialité dans l’accueil des Océaniens, à l’instar de Blackburn. Nul n’est besoin de viser un club du Top3 de Premier League : depuis la renégociation à la hausse des droits TV anglais, les trois premières divisions anglaises sont très actives sur le marché des transferts.

Les joueurs des pays de l’Est représentent également une manne dont sont friands les clubs du Big 5. Traditionnellement, l’ex-Yougoslavie regorge de talents. Avant la partition du pays, la formation y était axée sur la maîtrise technique. De même, la présence de la Russie à la Coupe du monde 2018 sera scrutée avec attention. Historiquement, les compétitions internationales ont toujours permis à des joueurs russes de se révéler (Arshavin, Akinfeïev).

La Coupe du monde de football doit être minutieusement préparée et analysée en amont.

La Coupe du monde de football doit être minutieusement préparée et analysée en amont.

 3 – Comment préparer la Coupe du monde de football  ?

Comme souvent dans le métier d’agent, la Coupe du monde de football est l’occasion de faire parler son flair. Cependant, il ne faut pas s’en remettre uniquement à la chance ou à l’intuition. Bien au contraire ! Il s’agit surtout pour les agents de préparer l’événement avec la plus grande des précisions.

Il faut alors examiner avec minutie l’ensemble du parcours des joueurs participants, et connaître leurs dynamiques de carrière. Ce qui implique, si un joueur vous intéresse particulièrement, de se renseigner sur lui. Que ce soit auprès du club, de son entourage ou en visionnant scrupuleusement l’ensemble de ses matchs des saisons écoulées, il vous faudra connaître votre cible sur le bout des doigts. Le métier d’agent est extrêmement concurrentiel, mais la compétence et le travail payent. Les clubs sont en demande de toujours plus de visibilité concernant les joueurs qu’ils engagent. Il est certain que si vous leur parlez d’un joueur en connaissant sa carrière de fond en comble, ils vous feront plus facilement confiance et seront plus enclin à vous prêter une oreille attentive.

Le tout doit bien entendu être en adéquation avec votre portefeuille de joueurs et les services que vous êtes capable de proposer. Si vous êtes spécialisé dans l’accompagnement de jeunes joueurs, il est évident qu’il vous faudra cibler ce marché lors de la Coupe du monde de football. Concentrez l’analyse des matchs sur une short-list de joueurs qui ont retenu votre intérêt. Un événement comme la Coupe du monde de football est un rendez-vous incontournable pour les agents du monde entier.

À lire également « Travailler à l’étranger : les clés du succès »

À lire également « France Bulgarie : l’expérience du football bulgare par Walid Bouchenafa»

Donnez-nous votre avis en laissant un commentaire ci-dessous.