« Il arrive que des agents de joueurs ne veulent pas qu’on sorte une info car c’est primordial pour la gestion de leur dossier, et c’est quelque chose qu’il faut savoir respecter » Dahbia Hattabi

Le mercato bat son plein, et les indiscrétions au sujet des arrivées conjuguées d’Alexis Sanchez et de Neymar au PSG inondent les médias foot, parmi lesquels l’incontournable Foot Mercato. Dahbia Hattabi fait partie de la rédaction de ce site devenu une référence sur internet. Elle est d’ailleurs au centre de ces dossiers, ayant sorti de nombreux articles concernant ces deux transferts potentiels.

Chaque jour, Dahbia Hattabi passe nombre de coups de fil auprès des acteurs majeurs du football français et international, ceci dans le but d’obtenir l’information juste. Son imposant répertoire compte d’ailleurs un paquet d’agents sportifs avec lesquels la journaliste doit travailler au quotidien. Elle nous dévoile les coulisses de cette relation aussi indispensable que complexe.

Alors comment gérer cette intense période de mercato ? Quelle importance ont les agents sportifs dans son travail ? Comment Dahbia Hattabi parvient-elle à être au centre de ces dossiers colossaux ? Pour agentfootball.fr, elle nous dévoile les coulisses de cette relation aussi indispensable que complexe.

Dahbia Hattabi de Foot Mercato présente pour la finale de la Ligue des Champions Barça-Juve

Dahbia Hattabi de Foot Mercato lors de la finale de la Ligue des Champions Barça-Juve

Comment définiriez-vous la relation entre les journalistes et les agents sportifs ?

« Il y a différents types de relations. Il y a les agents sportifs avec qui vous allez travailler régulièrement, ceux avec qui ce sera moins souvent. La clé, c’est de maintenir le contact. Certains agents de joueurs de football préfèrent vous écrire directement, d’autres préfèrent être relancés… Tout ça évolue et dépend aussi de l’actualité. Si quelque chose sort sur un joueur qui concerne l’agent, on va vérifier l’info et voir si on peut avoir plus. En tant que journalistes, on est au final dépendants des agents sportifs. Il arrive que des agents ne veulent pas qu’on sorte une info car c’est primordial pour la gestion de leur dossier, et c’est quelque chose qu’il faut savoir respecter car pour eux c’est un dossier travaillé parfois depuis des mois, des années, du temps de passé, et de l’argent aussi. Il faut travailler à la confiance et dans le respect ».

Dans ces deux métiers de journalistes et d’agents sportifs, chacun doit défendre ses intérêts. Est-ce simple de faire face à cette partie de poker menteur qui peut se dessiner à chaque coup de fil ?

« C’est marrant parce qu’on fait des métiers où, dans certains cas, on n’est pas censé s’entendre car les agents sportifs doivent tout faire pour garder l’info quand nous journalistes devons tout faire pour qu’elle sorte. On peut donc être parfois « en conflit » parce que ça peut ne pas les arranger qu’on sorte l’info. Ce n’est pas évident, mais ça dépend aussi de l’agent qu’on a en face. Il y a des agents sportifs avec qui on a un rapport de confiance totale. Mais dans tous les cas, il faut vérifier l’info auprès de sources. Après, si je ne suis pas sûre d’une info, je préfère ne pas la sortir, je l’ai déjà fait. ».

Avez-vous déjà connu des moments de tension, de friction, avec des agents sportifs à cause d’une info ?

« J’ai peut-être eu de la chance jusqu’à présent, mais je n’ai jamais été dans une situation où l’agent m’en veut (rires). Cela ne m’est encore jamais arrivé, mais dans tous les cas c’est une situation qu’il faut gérer au mieux. Nous sommes entre adultes, on se parle. Si j’ai une info concernant son joueur, je vais essayer de la vérifier auprès de lui et s’il ne veut pas que ça sorte, alors il faut trancher. Notre métier en tant que journalistes, c’est de sortir l’info, donc… Mais tout dépend de la personne que j’ai en face de moi. S’il s’agit d’un agent de confiance qui me demande d’attendre un petit peu, je pourrai le faire car il faut aussi respecter son travail même si ça peut être frustrant de voir du même coup l’info sortir ailleurs. Mais dans tous les cas, il n’y a pas mort d’homme ».

« Il y a différents types de relations avec les agents sportifs. La clé, c’est de maintenir le contact. »

Foot Mercato devenu une référence, avez-vous noté un changement dans vos relations avec les agents sportifs ?

« Foot Mercato est sur une phase ascendante notamment au niveau de nos info FM. On en sort de plus en plus. Nos réseaux se sont étendus, on nous fait plus confiance. Souvent, quand je parle avec des agents, ils me disent « tu sais Dahbia, j’étais à une réunion et on avait tous l’appli Foot Mercato, ce matin j’étais sur le site ». Les agents savent qu’on est lu aujourd’hui, surtout en période de mercato. Les agents de joueurs ont donc aussi intérêt à venir nous parler. On est souvent repris en Angleterre, on a aussi nos versions en Espagne et en Allemagne. Du coup, nos infos sortent aussi dans ces pays-là, il y a un triple impact. Foot Mercato est incontournable en période de mercato ».

Et à titre personnel, après des années de travail, sentez-vous une évolution notable dans vos relations avec les agents sportifs ?

« Quand j’ai commencé à Foot Mercato, j’étais présentatrice, donc je n’étais pas forcément sur le côté info. Mais j’ai commencé via des agents de joueurs que je connaissais avant même de travailler dans le foot pro. Petit à petit, le réseau s’est étendu, et moi ça m’a plu de travailler sur le mercato, c’est même ce que je préfère : être en quête de l’info, savoir où le joueur va signer, quel club veut quel joueur, etc. Personnellement, je ne délaisse personne. Je travaille encore avec les agents que je connaissais il y a 5 ans. Mais oui, mon réseau s’est étendu, c’est bien pour Foot Mercato comme pour moi, c’est que j’ai travaillé. Après, je vois bien depuis un an et demi que certains agents m’appellent maintenant directement, ce qui veut bien dire qu’on est en confiance. Mais, malgré tout, il est de mon devoir de maintenir ce contact, c’est mon travail ».

Suivez Dahbia Hattabi pour plus d’infos

Agentfootball.fr remercie chaleureusement Dahbia Hattabi d’avoir pris le temps de nous éclairer sur la relation entre journalistes et agents sportifs. Pour suivre Dahbia et ses infos transferts, rendez-vous sur Twitter @DahbiaHattabi

À lire également « Galère Football Club, la face obscur du football business ».

À lire également « Nabil Djellit, le BOSS du mercato chez les journalistes ».

Vous souhaitez réagir à cet article ?
D
onnez-nous votre avis en laissant un commentaire ci-dessous.