« Pour développer son réseau, la règle d’or est simple : il faut être professionnel, donner et entretenir ». 

On l’a déjà écrit à plusieurs reprises : la licence FFF d’agent sportif ne vous servira pas à grand-chose sans réseau. L’un ne va pas sans l’autre et aucun des deux n’est facultatif. Que vous ayez de l’expérience et des diplômes en plus ne changera pas non plus la donne. Le réseau est primordial, surtout dans un microcosme comme le football – mais c’est valable pour tous les domaines professionnels. LA bonne nouvelle est que développer son réseau est facile, et vous pouvez en constituer un ultra qualitatif rapidement si vous appliquer la bonne formule.

En constituant votre réseau, vous échangez sur vos pratiques professionnelles en ayant peu de risque d’avoir un train de retard sur ce se fait à l’heure actuelle. Et surtout, vous vous rendez visible. Le réseau, on le crée et surtout, on l’entretient. Loin de vous faire perdre du temps, il vous en fait largement gagner.

Vous ne savez pas comment vous y prendre pour développer votre réseau dans le foot ? Agentfootball.fr vous délivre quelques conseils à suivre pour y parvenir.

Comment développer son réseau dans le foot ?

Stanley Milgram (considéré comme l’un des psychologues les plus importants du XXe siècle) est un psychologue social américain.

1 – La théorie du « petit monde »

Connaissez-vous la théorie du « small world », « le petit monde » ? Petit rappel pour ceux qui ne le savent pas : Stanley Milgram (1933-1984), psychologue social américain, reprend une idée développée en 1929 par Frigyes Karinthy : la théorie des 6 degrés de séparation ou l’étude du petit monde (.

En s’appuyant sur une expérience mise au point avec 217 personnes, Milgram essaie de démontrer que tout être humain peut assez facilement être relié à un autre par une chaîne de relations sociales afin de prouver à quel point notre monde est petit. En clair: entre vous et Lionel Messi, il n’y a que six personnes !

Cette théorie a s’est affiner avec l’arrivée des réseaux sociaux. Facebook, Twitter, LinkedIn… Autant d’entités sur la toile qui peuvent mettre des personnes en contact beaucoup plus rapidement. On peut ainsi prétendre que la théorie des 6 degrés de séparation est passée à 3 en seulement 43 ans. C’est plutôt une bonne nouvelle pour vous qui aller développer et consolider votre réseau.

En rendant service à des connaissances, vous montrerez une image positive et les autres seront prêts à vous rendre la pareille en temps voulu.

Comment développer son réseau dans le foot ?

Ne perdez pas le lien qui vous unit avec les membres de votre réseau mais au contraire, enrichissez-le !

2 – La règle d’or: donner et entretenir

Ne nous emballons pas : construire et développer son réseau, cela prend un minimum de temps. On ne décrète pas que d’ici quelques semaines, on aura « un réseau ». Mieux vaut être sensibilisé à cette idée dès le plus jeune âge et commencer à travailler cette donnée essentielle dès les premiers stages, avec ses compagnons de promo etc…

Les étudiants qui abordent un stage non rémunéré sans motivation particulière (on en connaît !) : avant de râler, imaginez d’abord tous les contacts que vous pourrez dégoter à l’occasion de cette première expérience professionnelle ? Cela s’appelle tout simplement « se créer un réseau ». Pensez-y.

Pour développer un vrai et bon réseau, la règle d’or est simple : il faut être professionnel, donner et entretenir. Donner sans attendre en retour. Vous récolterez bien assez tôt les fruits de cet investissement. Rendez service sans réclamer quoi que ce soit, bientôt vous serez récompensé. En rendant service à des connaissances, vous montrerez une image positive et les autres seront prêts (et se sentiront par la même occasion quelque peu « redevable ») à vous rendre la pareille en temps voulu.

Quelques exemples à utiliser au quotidien pour entretenir son réseau : un mail pour échanger un article de presse intéressant, un texto pour un anniversaire, une mise en relation, un café entre deux trains… Ne perdez pas le lien qui vous unit avec les membres de votre réseau mais au contraire, enrichissez-le !

Petits déjeuners, déjeuners, chacune choisira son format, en fonction de son emploi du temps. Rappelez-vous aussi qu’un agent est souvent en déplacement et qu’il doit rentabiliser ses voyages. Prendre le temps, même quelques minutes, pour saluer un contact ne sera jamais perdu.

3 – Les conseils concrets pour développer son réseau

Maintenant que vous savez comment lancer votre réseau et comment l’entretenir au quotidien, revenons sur une donnée essentielle : comment développer son réseau ? Vous avez commencé jeune et vous allez, chaque jour, y contribuer d’une manière ou d’une autre.

  1. Être à l’affut : votre voisin ou le papa de la meilleure copine de votre fille de 7 ans ont sans doute des parcours professionnels formidables. Pourquoi se priver de leur expérience ? Intéressez-vous aux autres, aux gens que vous croisez sur les terrains, dans les clubs auxquels vous rendez visite, ils ont forcément quelque chose à vous apporte même si ce n’est pas forcément évident au premier abord.
  2. Appuyez-vous sur les femmes : hé oui, les femmes sont un élément essentiel dans votre réseau. Elles ont cette bienveillance innée (pour la grande majorité d’entre elles !) qui rend l’échange et le partage particulièrement intenses. Et dans le foot, l’atout féminin n’est plus à démontrer.
  3. Le « truc » en plus : avoir de bonnes relations avec quelques journalistes. On ne vous demande pas d’être pote avec ceux que vous serez amenés à croiser… Mais de garder le contact avec deux ou trois d’entre eux, ceux avec qui vous sentez que le courant passe. Les journalistes sont en contact avec toutes les composantes du foot : les dirigeants, les joueurs, leurs familles, agents etc… A ne pas négliger !
  4. Le culot : ce n’est pas facile d’aborder un inconnu. On n’a pourtant rien à perdre quand on essaye d’engager une conversation. Ça ne passe pas ? On laisse tomber et on n’insiste pas. Aucune conséquence. Mais pour éviter cela, allez droit au but : présentez-vous rapidement en quelques phrases efficaces et optez pour l’humour, ou du moins un ton léger. Autre conseil : les gens aiment que l’on s’intéresse à eux. Posez-leur des questions et flattez-les si possible. Cela marche à tous les coups.

 

À lire également « Comment apprendre une langue étrangère grâce au football ».

À lire également « L’art de gérer une pépite comme Ousmane Dembélé ».

Donnez-nous votre avis en laissant un commentaire ci-dessous.