«  Être agent, c’est être patient. Une carrière de joueur se construit sur la durée, la vôtre aussi. »

Vous vous êtes décidé, vous voulez devenir agent sportif ? Ou vous êtes parents d’un jeune talent et vous ne savez pas qui choisir pour accompagner la carrière de votre progéniture ? Ou encore, vous êtes joueur et vous avez besoin de quelqu’un qui sache vous conseiller correctement dans vos choix ? Pas de panique nous allons définir de la première à la cinquième qualité d’un agent de joueurs de football.

On ne va pas vous décrocher la lune mais Agentfootball.fr a répertorié pour vous les principales qualités que doit posséder un agent. Vous pourrez ainsi vous faire une idée du profil qui se dessine et constater par vous-même si vous êtes susceptible de devenir un bon agent ou pas. Et s’il vous manque quelques points, il sera toujours temps de vous améliorer !

qualité d’un agent sportif

Le sens du relationnel, une des qualités principales que doit posséder un bon agent sportif.

1 – La première qualité d’un agent sportif, l’empathie.

Si cette qualité n’est pas innée chez vous, laissez tomber tout de suite le métier d’agent. Un agent sportif doit être à l’écoute de son joueur, comprendre ce qu’il ressent, savoir se mettre à sa place pour anticiper ses réactions, ses besoins, ses doutes.

Un joueur n’est pas juste un « numéro » parmi d’autres, nous sommes dans l’humain et toute la dimension émotionnelle qui l’accompagne. Impossible, donc, de donner les bons conseils et d’accompagner une carrière si vous n’êtes pas capable de faire preuve d’empathie.

Ce genre de qualité se remarque dès la première rencontre, il est assez facile de repérer rapidement un agent qui n’est là que dans son propre intérêt. Et surtout, on peut difficilement tricher sur ce point.

2 – La seconde de qualité d’un agent sportif, le relationnel.

Le principal outil de travail de l’agent sportif, c’est son réseau, son carnet d’adresses. Si vous n’en avez pas, ne vous en faites pas, vous pouvez dés à présent commencer à le construire. Et il s’étend dans toutes les sphères du football : joueurs, entraîneurs, dirigeants, éducateurs, formateurs, journalistes, agents, recruteurs, proches des joueurs etc… Et on en oublie. Un sens aigu du relationnel est donc une qualité primordiale chez un agent.

Tel un commercial qui prospecte et démarche à longueur de journées, l’agent sportif ne peut pas être introverti. Il doit se montrer ouvert à toutes les discussions, faire connaissance, rencontrer un maximum de personnes et surtout, il doit être capable d’entretenir ses contacts au quotidien, et pas seulement par téléphone. Si vous êtes associable et n’aimez pas le contact humain, laissez tomber ce métier tout de suite. Pour les timides, en revanche, rien n’est perdu. Suivez plutôt nos conseils d’un précédent article (lire l’article : Comment vaincre sa timidité ?)

3 – La troisième qualité d’un agent sportif, la patience.

Une fois votre licence en poche, si vous pensez qu’un joueur, pro et avec une certaine valeur marchande, va vous tomber dans les bras dès vos premiers jours sous le statut d’agent sportif… Autant aller jouer au loto, vous aurez plus de chances. La licence, c’est comme avoir le permis de conduire, mais sans la voiture. On n’acquiert pas des joueurs sur simple présentation de sa licence, ceux qui vous disent le contraire sont des vendeurs de rêves.

Pour vivre de revenus générés par le métier d’agent, vous allez devoir vous montrer patient. Vos poulains risquent de ne pas vous rapporter d’argent avant deux ou trois ans. Bien sûr, certains jeunes agents, portés par la chance du débutant ou parce qu’ils disposent déjà d’un bon réseau, peuvent réaliser un transfert rapidement après l’obtention de la licence.

A une autre échelle, démarcher un joueur et le convaincre de vous faire confiance vous prendra aussi un peu de temps. C’est un travail de longue haleine. Être agent sportif, c’est être patient. Une carrière de joueur se construit sur la durée, la vôtre aussi.

« Pour vivre heureux, vivons cachés »

4 – La quatrième qualité d’un agent sportif, la rigueur.

Qu’il s’agisse de vérifier les termes d’un contrat ou de mener à bien des négociations, l’agent sportif doit faire preuve d’une grande rigueur. Chaque détail compte et le droit à l’erreur est minime, voire inexistant. On peut faire le même constat dans l’organisation quotidienne. A moins que vous n’ayez ciblé que les joueurs de votre département (on vous le déconseille quand même…), il est fort probable que les déplacements (en France et à l’étranger) fassent partie intégrante de votre vie. Les joueurs ont besoin d’un agent qui soit présent, comme le confirment les différentes interviews réalisées sur agentfootball.fr. Le train et l’avion deviendront vite vos meilleurs amis. Et encore, on ne vous parle pas de la prospection sur les terrains…

Ensuite, l’agent sportif doit évidemment être très rigoureux dans son comportement avec les joueurs. S’il ne sait pas répondre aux questions (n’oubliez jamais qu’un joueur se repose énormément sur son agent au quotidien), s’il est difficilement joignable ou s’il donne l’impression de s’éparpiller, il aura peu de chances de gagner la confiance des joueurs et donc, moins d’opportunités d’étoffer son porte-feuilles.

5 – La cinquième et ultime qualité d’un agent sportif, la discrétion.

« Pour vivre heureux, vivons cachés », dit le célèbre dicton. C’est vrai aussi pour les agents. Rien ne vous empêche d’avoir des journalistes dans votre cercle de relations, il est même plutôt conseillé de bien s’entendre avec certains d’entre eux. En revanche, s’exposer médiatiquement, parler de soi plutôt que de ses joueurs, ou donner trop d’informations sur son quotidien n’est pas l’activité principale d’un agent sportif. Les agents les plus efficaces sont souvent les moins connus.

On peut évidemment échanger avec les médias, évoquer des contacts entre un joueur et un club, cela permet d’alimenter la rubrique mercato. Mais là aussi, attention à ne pas tomber dans l’excès: un joueur annoncé dans dix clubs différents perd toute crédibilité aux yeux des clubs. Et il est prouvé que les transactions les plus efficaces sont celles qui ont été menées en toute discrétion. L’agent sportif doit rester dans l’ombre, c’est mieux pour tout le monde. C’est surtout une part du métier qu’il faut accepter.

Et vous, êtes-vous fait pour le métier d’agent sportif ?

Donnez-nous votre avis en laissant un commentaire ci-dessous.