«  Quand un joueur comme Serge Aurier est au top, il a plein d’amis, l’inverse est rarement vrai »

L‘affaire Serge Aurier n’aura échappé à personne. Dérapage, réseaux sociaux, Périscope… Autant de mots qui ont rythmé le développement de cet embarrassant dossier dont le PSG se serait bien passé. Au-delà des questions d’éducation et de jugeote que cela pose, qu’en est-il de celle de l’entourage des joueurs de foot ?

Sur la fameuse vidéo du défenseur parisien, on y voit surtout son « ami » Mamadou Doucouré. Bonnet sur la tête et chicha à la main, c’est lui qui pose les questions à Serge Aurier et qui tient le téléphone sur lequel est ouverte l’application Périscope. Doucouré, ancien joueur du centre de formation de Lens, où les deux hommes se sont connus, n’a plus de club en ce moment. Il ne risque pas d’en retrouver un de sitôt. Le comportement de Serge Aurier et de Mamadou Doucouré pose inéluctablement la question de l’entourage des joueurs.

Il y a quelques mois sur RMC, Jean-Louis Triaud, le président des Girondins de Bordeaux, a déclaré au sujet de Yoann Gourcuff : « Je suis triste pour lui parce qu’il vit une période difficile. Mais je suis aussi assez confiant parce qu’il est très jeune. Il a un talent immense. Une fois qu’il se sera émancipé de quelques personnes de son entourage, on retrouvera le Gourcuff qu’on a apprécié ». Aucun joueur n’est à l’abri d’un entourage néfaste. Serge Aurier inclus !

Comment gérer ce genre de personnes qui gravitent autour des footballeurs ? Comment les repérer ? Agentfootball.fr vous éclaire sur un élément déterminant de la carrière d’un footballeur professionnel.

Affaire Serge Aurier : comment gérer l’entourage d’un joueur de foot ?

«Aucun club n’est à l’abri, notamment avec les réseaux sociaux. Ça devient compliqué de tout maîtriser en termes de communication.» Laurent Blanc.

1 – Comment repérer des personnes néfastes ?

Frédéric Hantz, ancien entraîneur de Florian Thauvin à Bastia, a un avis éclairé sur l’entourage du joueur marseillais. Dans un entretien à France Football, il explique : « Il n’a pas d’encadrement derrière lui pour mettre les points sur les i et ça donne ce que ça donne. Il est mal entouré, chacun veut son propre intérêt. L’image qu’on a, c’est l’image de ses choix. Oui, les choix d’un homme déterminent ce qu’il est, mais ces décisions, ce n’est pas lui ».

Globalement, quand les intérêts en jeu ne sont pas uniquement ceux du joueur, c’est que l’entourage n’est pas clair. Dans l’affaire Thauvin, le boucher parisien ami du papa, devenu agent du gamin par on ne sait quel miracle, restera un cas d’école. Tout le monde ne peut pas gérer la carrière d’un joueur de foot, chacun son métier. Si demain Jorge Mendès se lançait dans la boulangerie, pas sûr que le résultat serait probant… Quand l’appât du gain prend le dessus, le danger est imminent.

Quand on prend conscience qu’une personne est toxique, en général, le mal est déjà fait (d’ailleurs Tonton Adil et Florian Thauvin ont fini au tribunal). Les victimes sont souvent des personnes qui culpabilisent, qui souffrent de dépendance affective, qui se méfient de beaucoup de monde mais ont ce besoin irrépressible de faire confiance à ces quelques personnes qui leur répètent qu’ils sont beaux et bons.

La Fontaine écrivait que « Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ». L’ami qui vous voit trop beau, trop fort, vous met sans cesse sur un piédestal ne peut pas être réellement sincère. Une amitié est une histoire d’équilibre. Un vrai ami peut donc tout à fait entrer dans la vie d’un footballeur sans que ce soit par intérêt parce que l’échange sera réel. Et, au contraire, un ami d’enfance peut tout à fait être une personne néfaste. Les manipulateurs ne sont pas toujours là où on les attend.

2 – Pourquoi les footballeurs sont-ils des cibles faciles ?

Attention aux amis d’enfance « on a grandi ensemble », aux potes du quartier « on sait d’où on vient », aux collègues du centre de formation « on a joué ensemble en U15 ». Les footballeurs ont tendance à accorder leur confiance à ces personnes parce qu’ils pensent qu’une amitié de plusieurs années suffit à être légitime et digne de confiance. Et pourtant…

Prenons un exemple concret. Votre joueur a réussi, il est devenu pro. Son ami d’enfance n’est ni plus ni moins qu’un footballeur n’ayant pas percé, qui réalise un live tchat sur Périscope non encadré par son conseiller ni aucun représentant du club. Premier danger ! Votre joueur, lui, ne le laissera jamais payer l’addition au resto ou en boîte de nuit, il lui fera profiter des dotations de sa marque de vêtements favorite ou de son équipementier, et il lui prêtera une de ses grosses voitures « en souvenir du bon vieux temps ». Second danger ! Bien sûr, vous rigolez bien ensemble et il est toujours dispo quand vous l’appelez… Stop !

N’y voyez-vous pas un déséquilibre dans la relation ? Au final, qu’apporte-t-il réellement de constructif, comparé à ce que VOTRE JOUEUR lui apporte ? Cette relation est-elle réellement sincère ou n’est-il pas plutôt en train de tirer votre sportif par le bas en lui étant de mauvais conseils ? Votre sportif n’est plus au quartier, il a aujourd’hui un vrai statut et représente le blason d’un club de football professionnel. Vous et le joueur ne pouvez pas assumer cet ami comme si vous aviez tous trois encore douze ans. On n’oublie pas ses racines mais vous et votre joueur ne devez rien à personne.

3 – Comment éviter de tomber dans le piège ?

Cet article n’est pas en train de préconiser aux footballeurs de fuir tout le monde et de ne faire confiance à personne. Il s’agit plutôt d’un conseil pour éviter de se retrouver embarqué dans une affaire à la Serge Aurier ou à la Karim Benzema. Quelle que soit la relation, il faut toujours se demander si elle est équilibrée. La réponse sera assez évidente, en règle générale. Quand un joueur est au top, il a des amis, l’inverse est rarement vrai. Si elle ne l’est pas, posez-vous d’autres questions : qu’est-ce que cela changera pour le joueur s’il s’éloigne de cette personne ? Va t-il vraiment souffrir de cette distance ? Vous verrez que vous pouvez facilement vous passer de certaines personnes.

Parlez-en aussi à sa famille, la seule sphère qui, « en théorie », lui veut du bien sans rien attendre en retour. Les parents, les frères et sœurs sont à même de lui donner un avis objectif sur ses amis, sans qu’ils y trouvent un intérêt particulier, à part la volonté de vouloir protéger le joueur. C’est à eux qu’il faut d’abord faire confiance, ce sont eux qu’il faut rejoindre après les matchs… Faites les bons choix, c’est déjà un bon début.

Enfin, ce rôle revient à l’agent sportif du joueur. D’ailleurs, avant de travailler avec un footballeur, il faut d’abord se demander si son entourage, familial et amical, est sain et digne de confiance (lire l’article : la relation agent sportif et joueur : découvrez les clés de la réussite). Car le nom de l’agent sera forcément associé à tout dérapage de son protégé. Et si, malgré tout, certaines personnes paraissent toxiques, il faudra les recadrer sans tarder. Leur rappeler que leur ami est un footballeur professionnel, un personnage public, qu’il a un statut et un club à respecter. Un vrai ami sera capable d’entendre les arguments et de tout mettre en œuvre dans l’intérêt du joueur. Les manipulateurs seront incapables de changer et devront être éloignés sans attendre.

Et vous, comment géreriez-vous l’entourage néfaste d’un joueur ?

Donnez-nous votre avis en laissant un commentaire ci-dessous.