«  Comment réussir sa relation agent sportif et joueur ? Un joueur de foot a besoin d’être écouté, conseillé, rassuré par son agent sportif »

Tous les agents sportifs vous le diront : le plus compliqué n’est pas de trouver un joueur mais de savoir le conserver. Comment nouer une relation agent sportif et joueur qui permette d’inscrire votre collaboration sur la durée ? Comment ne pas perdre de temps en se faisant court-circuiter par un autre agent sportif, qui aurait une meilleure méthode que la vôtre ? Développer une relation aboutie avec son joueur n’est pas évident. Cela nécessite de nouer une amitié avec lui, de gagner la confiance de la famille et surtout, de conserver, tout le temps, une attitude professionnelle irréprochable.

Agentfootball.fr, le site de référence dédié au métier d’agent sportif, vous donne quelques clés pour optimiser la relation agent sportif et joueur et ainsi travailler sur la durée !

La relation agent sportif et joueur : découvrez les clés de la réussite !

Pour développer une relation agent sportif – joueur de confiance avec votre joueur, suivez nos conseils.

1 – Une relation agent sportif et joueur se doit d’être professionnelle

C’est quand même la base d’une bonne relation agent sportif et joueur. Un agent sportif doit avant tout être professionnel et son objectif principal doit viser uniquement la carrière sportive de son joueur. Une relation professionnelle, c’est quoi ? C’est d’abord un cadre à établir, des règles à définir. Pour représenter le joueur auprès des clubs, il faut nécessairement signer un mandat qui vous autorise à le faire. Le joueur refuse catégoriquement ? Inutile d’insister. Ce n’est pas une question de principe, ni une question de confiance, c’est une question de professionnalisme.

Ensuite, c’est de l’écoute et de l’échange. Le joueur refuse de signer en Bulgarie ? Il ne comprend pas pourquoi vous n’avez que ce challenge à lui proposer ? Vous êtes son conseillé donc en tant que son agent sportif, expliquez-lui clairement pourquoi c’est dans son intérêt d’accepter la proposition et argumentez. Un joueur de foot a besoin d’être orienté dans ses choix, conseillé et il faut parfois expliquer plusieurs fois la même chose car il aussi besoin d’être rassuré. Prendre le temps de l’écouter, c’est primordial. Surtout si ses attentes ne sont pas compatibles avec la réalité – et c’est souvent le cas.

2 – Une relation agent sportif et joueur peut devenir amicale

Vous êtes son agent sportif, vous ne devez pas obligatoirement être son meilleur ami. Mais c’est mieux. Entrer dans l’intimité de son joueur, c’est développer une confiance qui permet de travailler sur le long terme. Quand vous vous occupez des intérêts d’un joueur dès son plus jeune âge, vous allez le voir franchir toutes les étapes de sa carrière mais surtout de sa vie : premier contrat pro, mariage, bébé etc… Tiens, parlons mariage deux secondes. Savez-vous que Cristiano Ronaldo a offert une île à son agent Jorge Mendes pour son mariage ? Pas un service de table ni une paire de draps, mais une île. Imaginez l’intensité de l’amitié entre les deux hommes.

Peut-être qu’un jour, votre joueur vous offrira une île aussi. Mais en attendant, si vous parvenez à devenir l’ami, le confident de votre joueur, c’est forcément un atout non négligeable si un jour, un autre agent le démarche – et ça arrivera ! En général, un joueur qui perce dans le monde des pros a du mal à savoir si les « amis » qui gravitent autour de lui sont là par intérêt ou non. Entre le joueur et son agent sportif, les intérêts sont communs : au mieux la carrière pro du joueur se déroule, au plus les deux parties sont satisfaites. Partant de ce principe, il est plus simple de nouer une amitié saine.

3 – Une relation agent sportif et joueur aboutie deviendra familiale

C’est évidemment une notion à ne pas négliger, surtout si votre joueur est jeune. Dans tous les cas, même un joueur confirmé s’appuiera toujours sur ses proches pour prendre les meilleures décisions. Conquérir la famille vous permettra d’avoir l’assurance que les parents, frères ou sœurs seront derrière pour le remettre sur le chemin de la raison si jamais votre protégé venait à répondre à l’appel d’un autre agent de joueur. Dans la plupart des cas, le frère est le premier agent sportif du joueur. C’est peut-être même lui qui lui a mis un ballon dans les pieds dès son plus jeune âge. Il peut encore avoir une influence de taille sur le joueur tout au fil de sa carrière. Parfois, il peut s’agir d’un oncle qui n’est en fait pas tout à fait oncle mais plutôt un ami de la famille, boucher dans le 18e arrondissement de Paris, qui plus est. Ça vous rappelle quelque chose ? Avouons-le : la conquête s’annonce déjà plus compliquée dans ce cas précis.

Malheureusement, des tontons Adil ou autres intermédiaires illégaux et pseudos agents sportifs, il y en a encore dans le milieu du foot. L’idée est donc de rentrer dans ce cercle familial, d’y être accueilli comme un élément supplémentaire au bien-être du joueur, au développement positif de sa carrière, et non un concurrent ou une personne dangereuse, juste venue « dépouiller » une famille qui vit souvent aux dépens du petit génie. La famille doit comprendre l’intérêt de s’appuyer sur un agent sportif licencié par la Fédération Française de Football et professionnel pour faire évoluer la carrière de leur enfant/frère/neveu. Être apprécié, être reconnu pour son professionnalisme et en plus, avoir l’air sympa et digne de confiance: avec un tel cocktail, vous aurez plus de facilité à développer la relation qui vous lie au joueur. Et donc plus de chances de le garder longtemps sous votre aile.

Qu’en pensez-vous ?

Alors, y voyez-vous plus clair dans la manière de développer la relation avec votre joueur ? Avez-vous une méthode différente, un argument à ajouter ? Ou vous avez testé nos conseils et vous souhaitez nous en faire part ? Laissez nous un commentaire ci-dessous.